J’ai repris l’espoir

Témoignage

Toute notre vie dans le camp est complètement difficile, je suis venu à Masisi,  il y a des années, et je ne savais pas à qui confier mes problèmes. Grâce aux cercles de parole,  je retrouve la confiance en moi.  Je me sens totalement libéré et ça me permet d’être en confiance avec les autres. Simama est très important pour moi car, c’est simple et c’est moins difficile pour pratiquer. Nous étions malade, mais alors très malades,  on ne devrait se résigner que dans son coin.

Grâce à Simama,  j’ai repris ma joie d’antan, j’ai la confiance en moi et j’ai presque tout oublié, même si c’est difficile d’en oublier.  J’aime rentrer chez moi, j’ai repris la force,  j’ai repris l’espoir, et si je peux encore rire, c’est grâce à Simama.  Je vous exhorte d’aller chercher aussi les gens dans les villages car il y a tant de personnes qui en souffrent tellement.

 

Notre co-président installe les Babamama, qui ont suivi la formation dans les camps, comme formateurs Simama dans les villages
Notre équipe installe les Babamama, qui ont suivi la formation dans les camps, comme formateurs Simama dans les villages, février 2017
Formation Simama dans les camps, avril 2016 – Voir http://peacefulheart.se/ pour plus d’informations sur l’approche développée par Gunilla Hamne, qui fait partie de Simama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *